facebbok

Google +

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique22/06/2015 à 12:49

Chronique : Le pouvoir, à l'épreuve de l'opinion?

Chronique : Le pouvoir, à l'épreuve de l'opinion?

Pr. Khalifa Chater

La relation pouvoir/opinion publique définit le régime. L’opinion publique est, en effet, "l'ensemble des convictions et des valeurs plus ou moins partagées, des jugements, des préjugés et des croyances de la population d'une société donnée". Fut-il autoritaire, tout pouvoir fait l'effort d'être à l'écoute du citoyen. 

Dans la démocratie naissante tunisienne, l'habilitation citoyenne érige l'opinion publique en acteur essentiel. Sa construction ne peut certes échapper à des dérives - puisqu'elle est le produit de l'information publique, des leaders d'opinion, du lobbying", du qu'en dira-t-on" et de la rumeur propagée par les réseaux sociaux. Mais elle doit nécessairement être prise en compte, car elle concerne la voix du peuple citoyen, des électeurs qui choisissent les représentants du peuple et les équipes gouvernementales.

Fait heureux, l'opinion publique tunisienne partage et soutient l'approche sécuritaire du gouvernement. Elle prend ses distances vis-à-vis des sit in et des grèves, qui paralysent son action et bloque sa volonté de relance économique. Tout en exprimant son impatience et en souhaitant une accélération de son action, en vue de traiter ses attentes, elle exprime une compréhension de l'ampleur de la tâche et de l'insuffisance des moyens financiers. Par contre, la hausse des prix ne la laisse pas indifférente. Prenons la juste mesure de sa position critique sur le sujet.

D'autre part, la praxis du gouvernement et des partis provoque certaines de ses réactions. Elle ne comprend pas les prises d'otages, dont ses diplomates et ses émigrés ont été l'objet. La "transaction" pour la libération des membres du Consulat tunisien - fut-elle démentie par les officiels ! - suscitent ses interrogations. Or les motifs de l'arrestation  du libyen, qui suscita une réaction en chaîne contre nos émigrés et nos officiels du consulat, n'ont pas été explicités. Dans un régime de transparence, les accords dans les huis-clos inquiètent. Autre expression de malaise, le mélange de genres, la coexistence de la fête et du deuil, dans une circonstance d'épreuve, n'a pas été compris. Nous sommes certes dans le domaine des états d'âmes. Mais une solidarité partagée doit être mieux exprimée.

Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Politica du Mercredi 25 Avril 2018

Politica

Politica du Mercredi 25 Avril 2018

Nawal el Saadawi, invitée de Politica

Sabrayar du Mercredi 25 Avril 2018

Sabrayar

Sabrayar du Mercredi 25 Avril 2018

Yaakoubi et Tabboubi..

Nabar News du Mercredi 25 Avril 2018

Nabbar News

Nabar News du Mercredi 25 Avril 2018

Reprise des cours et maintien du blocage des notes

Koujinet Nebila Bent ELBay du Mercredi 25 Avril 2018

Micro Jawhara

Koujinet Nebila Bent ELBay du Mercredi 25 Avril 2018

Pâtes au poisson

Revue de presse du Mercredi 25 Avril 2018

Revue de presse

Revue de presse du Mercredi 25 Avril 2018

Qu'est ce qui se passe au sein de l'UGTT ?

Journal Info 12h00 du Mercredi 25 Avril 2018

Journal Info

Journal Info 12h00 du Mercredi 25 Avril 2018

Le gouvernement suspend les recrutements dans la fonction publique au titre de 2019

voir tous les sondages

sondage

La suspension des cours : Qui est responsable ?

23%
16 votes
64%
44 votes
13%
9 votes
Nombre total de votes : 69 Retour Voter Voir le résultat

CARICATURE DU JOUR

Voir toutes les caricatures

horoscope.jpg