facebbok

Google +

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique02/05/2015 à 12:01

Méditerranée, au-delà de la politique de voisinage …!

Méditerranée, au-delà de la politique de voisinage …!

Pr. Khalifa Chater


La disparition de près de 800 migrants au large de l'île de Lampedusa, après le naufrage d'un chalutier en Méditerranée, le 19 avril, eut l'effet d'un uppercut.  Elle atteste que  la Méditerranée est désormais le "cimetière" de migrants.

Depuis le début de l’année, 35 000 personnes  ont traversé la Méditerranée et on a enregistré au moins 1 600 victimes - selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU. Les émigrés viennent essentiellement des pays en guerre (Syrie, Irak), du Maghreb, et des pays subsahariens. En 2014, l'agence européenne Frontex a détecté plus de 270 000 passagers clandestins aux frontières de l'UE.  Le passage par la Méditerranée entre la Libye et l'Italie constitue, de loin, la route la plus empruntée par les migrants

Faut-il s'attarder sur les réunions des ministres des affaires étrangères et de l’intérieur au Luxembourg, le 20 avril et le sommet des chefs d'Etats et de gouvernements de Bruxelles, le 23 avril,  pour débattre de ces tragédies et des éventuels moyens de les empêcher. Face à une situation qui empire, les responsables européens devraient mettre fin à dix ans de tergiversations. C’est un « devoir moral », a déclaré, lundi, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Elle évoquait la nécessité d’une plus grande présence des Européens en mer ainsi qu’un partage des responsabilités pour l’accueil des migrants et des réfugiés. Ultimes décisions, on a recommandé de lutter contre les réseaux de passeurs et appelé l'UE à capturer et à détruire systématiquement les navires utilisés par les trafiquants qui monnaient les traversées vers les rivages européens de la Méditerranée.

Ces tragédies récurrentes traduisent la défection des acteurs, censés constituer des partenaires de coopération. Elles appréhendent les institutions de coopération euro-méditerranéennes: Le processus de Barcelone (1995), soutenu par un consensus quasi général des représentants des Etats de l'aire, devait sceller des relations de solidarité, susciter des concertations, mettre au point des programmes de coopération, faire face en commun aux défis d'avenir. Ce rêve euro-méditerranéen, pouvait réussir à s'inscrire dans la réalité, à l'instar du rêve des pères fondateurs de l'Europe. Mais le compromis fondateur de Barcelone et l'idéaltype-postulat qu'il fait valoir, a été mis à l'épreuve des faits, depuis sa naissance. L'élargissement de l'Europe, en mai 2004, par l'admission de huit pays de l'Est et deux Etats-îles de la Méditerranée, effectue un recentrage objectif de l'aire européenne. Il met à l'ordre du jour, "la politique de voisinage" qui dépasse et transgresse le partenariat euro-méditerranéen, puisqu'elle concerne aussi les voisins de l'Est et  qu'elle privilégie la conclusion d'accords contractuels à l'instar des accords d'association en vigueur. Dans de telles conditions, la recherche d'un accord de partenariat global, c'est-à-dire avec l'ensemble des pays méditerranéens n'est plus à l'ordre du jour. Ils sont invités à  agir en ordre dispersés, en faisant jouer vraisemblablement  les lois de la compétition. La politique de voisinage s'est révélée, certes, plus opératoire.  Mais elle a une vision plus réductrice et plus restrictive. L’Union pour la Méditerranée instituée, lors du sommet de Paris (13 juillet 2008) a pour objectif de relancer le partenariat euro-méditerranéen, de lui ouvrir l’horizon et de réaliser des projets communs, concrétisant cette démarche solidaire. Elle se démarque par une restriction de la vision globale, en privilégiant des accords ponctuels et des programmes à géométrie variable, n’engageant pas, par conséquent, l’ensemble de la communauté.

Ne serait-il pas plus indiqué, pour faire valoir une véritable coopération euro-méditerranéenne, de revisiter le processus de Barcelone, et de faire valoir la Méditerranée, comme aire d'échange, de solidarité et de partenariat ? Prenons la juste mesure de la gravité de la nouvelle donne, d'une Méditerranée, cimetière des migrants et privilégier le message de coopération, au "mur de séparation, de fait.

 

immigration.jpg

Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Politica du mardi 27 juin 2017

Politica

Politica du mardi 27 juin 2017

Un différend entre le capitaine et d'autres membres du navire Carthage à l'origine de l'annulation de la traversée Tunis-Gènes

Journal Info 12h00 du mardi 27 Juin 2017

Journal Info

Journal Info 12h00 du mardi 27 Juin 2017

Elections municipales : Près de 30 mille nouveaux électeurs enregistrés

Journal Info 07h00 du mardi 27 Juin 2017

Journal Info

Journal Info 07h00 du mardi 27 Juin 2017

Sousse : Collision mortelle entre une moto et la voiture du gouverneur de Siliana

Journal Info 19h00 du lundi 26 Juin 2017

Journal Info

Journal Info 19h00 du lundi 26 Juin 2017

Medjez El Bab : Deux wagons se renversent, plusieurs blessés

Journal Info 19h00 du dimanche 25 Juin 2017

Journal Info

Journal Info 19h00 du dimanche 25 Juin 2017

Décès du lieutenant Majdi Hajlaoui : 3 suspects interpellés

Journal Info 07h00 du dimanche 25 Juin 2017

Journal Info

Journal Info 07h00 du dimanche 25 Juin 2017

Sidi Bouzid : Mort d'un policier grièvement brûlé dans des affrontements

voir tous les sondages

sondage

La dimplomatie tunisienne a-t-elle bien réagi dans la crise des pays du Golf ?

62%
75 votes
25%
30 votes
13%
16 votes
Nombre total de votes : 121 Retour Voter Voir le résultat

CARICATURE DU JOUR

Voir toutes les caricatures

horoscope.jpg