facebbok

Google +

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique27/04/2015 à 10:08

Tourisme, des effets d'annonce ?

Tourisme, des effets d'annonce ?

Khalifa Chater


La crise du tourisme tunisien est effective.
La plupart des hôtels sont actuellement fermés. Les autres  fonctionnent au ralenti. 

La dernière interview de la ministre du tourisme rappelle cette évidence. Mais son annonce des "mesures conjoncturelles et structurelles pour sauver le tourisme" semblent être des vœux pieux. Il faut donner du temps au temps.

Principale mesure annoncée : l'envoi  "d’une circulaire adressée à tous les hôtels du territoire tunisien pour sécuriser leurs institutions" et la baisse du droit de douane sur les scanners de contrôle des entrées. Il s'agit en fait de mesures courantes, d'une réaction normale aux risques sécuritaires. La nécessité de réussir le pèlerinage à El Ghriba à Djerba, fait partie du travail courant.

La suppression de visas d'entrée par le gouvernement, pour les citoyens d'Iran, d'Irak, de Biélorussie, d'Angola, du Mexique et du Congo. N'a pas  pour objectif de résoudre la crise du tourisme. L'ouverture tunisienne vers ces pays constitue plutôt des paris économiques, confortés par les facilités d'échanges des hommes d'affaires.

La ministre recommande aux hôtels qui fermeront bientôt à cause des difficultés financières, "d'effectuer d'autres activités, en particulier ceux qui sont basés dans les zones touristiques". Dans quels domaines pourraient-ils se reconvertir, sans l'infrastructure nécessaire, dans  des régions sinistrées, par la chute du tourisme ?  Plus pertinente est l'annonce de traitement des dettes impayés par plusieurs hôtels en Tunisie. Mais cette mesure, confirmée par de sérieux diagnostics, tarde à voir le jour. Serait-elle déjà en examen par le parlement ? Pour le moment, ses mécanismes et son timing n'ont pas été rendus public.

Attitude de sagesse, il faudrait appréhender objectivement la crise du tourisme, multiplier les mesures d'accompagnement (propreté, collecte des ordures, contrôle général) et désenclaver certaines régions touristiques (Tozeur, Zarzis etc.), par la mise en service des moyens de transports aériens.  Ne faudrait-il pas d'ailleurs songer sérieusement à la conversion du tourisme tunisien ou du moins, transgresser le tourisme populaire, pour assurer des services de haut niveau ?  Laissons aux gens de l'art le soin de se pencher sur ce problème et d'identifier des solutions.  

 

Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Politica du Vendredi 15 décembre 2017

Politica

Politica du Vendredi 15 décembre 2017

Vers le décaissement du prêt du FMI

Journal Info 12h00 du Vendredi 15 décembre 2017

Journal Info

Journal Info 12h00 du Vendredi 15 décembre 2017

Conférence de presse pour dévoiler les nouveaux éléments de l'enquête sur l'assassinat de Zouari

Business News du Vendredi 15 décembre 2017

Business News

Business News du Vendredi 15 décembre 2017

Un crédit de la BEI pour financer la route reliant Skhira et Jelma

Revue de presse du vendredi 15 décembre 2017

Revue de presse

Revue de presse du vendredi 15 décembre 2017

Un réseau international de trafic de visas démantelé à l'aéroport de Tunis-Carthage

Journal Info 07h00 du vendredi 15 decembre 2017

Journal Info

Journal Info 07h00 du vendredi 15 decembre 2017

31% des élèves ont déjà consommé de la drogue

Journal Info 19h00 du Jeudi 14 Décembre 2017

Journal Info

Journal Info 19h00 du Jeudi 14 Décembre 2017

Report de la grève générale dans le secteur de distribution des produits pétroliers

voir tous les sondages

sondage

Reconnaître Al-Qods comme capitale d’Israël : Trump va-t-il osé ?

64%
25 votes
36%
14 votes
Nombre total de votes : 39 Retour Voter Voir le résultat

CARICATURE DU JOUR

Voir toutes les caricatures

horoscope.jpg