facebbok

Google +

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique14/04/2017 à 09:55

Trump, les nouveaux enjeux au Moyen-Orient !

Trump, les nouveaux enjeux au Moyen-Orient !

Pr. Khalifa Chater

Après les errements de la transition américaine, on assiste à une clarification de la politique du Président Trump. 

Le nouveau président avait annoncé un dégel russo-américain, un renforcement des relations avec les pays du Golfe, une dénonciation des accords sur le nucléaire iranien et une rehiérachisation des enjeux au Moyen-Orient, faisant valoir la priorité de la lutte contre Daech sur les enjeux de la guerre  syrienne. La frappe lancée par les États-Unis sur la base aérienne de Shayrat, sanction de l'attaque chimique contre Khan Cheikhoun, imputée au régime syrien, confirmait le changement de position de Washington en Syrie. Alors qu'il disait ne plus faire du départ du président syrien une priorité il y a encore une semaine, Trump a manifestement changé de position. « Il n'existe aucune option ou une solution politique, avec Assad à la tête du régime », a déclaré hier l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, sur la chaîne de télévision CNN. Elle affirme cependant que Washington reste aussi focalisé sur la lutte contre le groupe jihadiste État islamique et sur les moyens de mettre fin à l'influence iranienne dans la région. L'ambassadrice américaine avait menacé, vendredi 7 avril, d'une nouvelle action militaire, tout en espérant que celle-ci « ne soit pas nécessaire », appelant clairement le régime syrien et ses alliés à s'adapter à la nouvelle ligne rouge de l'administration Trump.

Peut-on parler de l'affirmation d'une doctrine cohérente ? On est dans "la tactique politicienne", affirme certains observateurs. D'autres évoquent  "une politique de coup de menton" ou même d'une "partie de bluff et de surenchères qui ne fait que commencer" (Anthony Samran, L'Orient le Jour, 10 avril 2017). En fait, Donald Trump ne peut annihiler la politique d'intervention, inscrite dans la continuité de la stratégie américaine. Tout juste peut-il l'atténuer et redéfinir les contextes de son application. D'ailleurs, les frappes américaines contre la base aérienne syrienne a permis à Donald Trump - qui se démarque  de l'attentisme de Barack Obama -  d'envoyer un message fort au reste du monde, à la Corée du Nord, mais aussi à la Russie et à la Chine. L'enjeu de cette "partie de poker" dépasse largement le conflit syrien. Trump a établi un rapport de forces et il attend la suite.

La réaction de la Russie, la mobilisation de l'Iran et de la Syrie, montrent que les deux camps  se "testent" (Ibid.). « Désormais, nous réagirons fermement à toute agression contre la Syrie et à toute violation des lignes rouges », a affirmé dans un communiqué la « chambre d'opérations conjointes », un organe basé en Syrie qui regroupe la Russie, l'Iran et les forces « alliées », dont le Hezbollah. Est-ce à dire, que "les frappes en Syrie montrent que l'histoire du monde se joue au Proche-Orient ? (titre de l'article d'Hélène de Champchesnel, Le Huffington Post,10 avril 2017). Nous partageons l'appréciation pertinente du professeur Pierre Razoux, qui estime que le point de force de Trump "ne change rien sur le terrain et ne règle aucun problème de fond. Au sol, le rapport des forces terrestres reste très favorable au régime syrien ; même sans appui aérien, Bachar al-Assad garde l'avantage (de l’ordre de 3 contre 1, voire de 4 contre 1 avec les milices chiites et le Hezbollah)" ("Que penser de la récente frappe américaine contre la Syrie ?", site  de l'Annuaire Français des Relations Internationales (AFRI), 12 avril 2017).

Fait d'évidence, la frappe met à l'ordre du jour l'escalade militaire, reportant les sorties de crises au Moyen-Orient. Elle  approfondirait la démarcation géopolitique arabe et risquerait le faire le jeu des "obscurantistes" tous azimuts, des alliés déclarés ou de fait de Daech.  

Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Journal Info 19h00 du Mardi 19 Septmebre 2017

Journal Info

Journal Info 19h00 du Mardi 19 Septmebre 2017

Une cellule terroriste affiliée à 'Daech' démantelée

Politica du mardi 19 Septembre 2017

Politica

Politica du mardi 19 Septembre 2017

Samira Merai Friâa, invitée de politica

Micro Jawhara du mardi 19 Septembre 2017

Micro Jawhara

Micro Jawhara du mardi 19 Septembre 2017

"Appel au ministre de l'intérieur..."

Klem Gayess du mardi 19 Septembre 2017

Klem Gayess

Klem Gayess du mardi 19 Septembre 2017

"Le quotidien d'une enseignante à la campagne 2..."

Business News du mardi 19 Septembre 2017

Business News

Business News du mardi 19 Septembre 2017

"Cours de change des devises ..."

Nabbar News du mardi 19 Septembre 2017

Nabbar News

Nabbar News du mardi 19 Septembre 2017

"Les souvenirs de la rentrée scolaire..."

voir tous les sondages

sondage

Que pensez-vous du remaniement ministériel ?

33%
19 votes
29%
17 votes
38%
22 votes
Nombre total de votes : 58 Retour Voter Voir le résultat

CARICATURE DU JOUR

Voir toutes les caricatures

horoscope.jpg