facebbok

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique25/08/2020 à 15:13

Soutenons ce gouvernement d’un soutien critique toujours constructif

Soutenons ce gouvernement d’un soutien critique toujours constructif

Par Mansour M’henni 



La liste officielle du gouvernement proposé par Hichem Méchichi est à présent publique et officielle, soumise au vote de l’ARP pour bientôt, mais soumise aussi aux évaluations et aux appréciations les plus variées, jusqu’aux avis contradictoires.

Nous considérant dans un processus de démocratisation, nous ne saurions nier aux uns ni aux autres le droit de juger différemment le processus ayant conduit à la formation de ce gouvernement proposé, et même d’exprimer des opinions différentiées sur ses membres. Cependant, force est de dénoncer toute qualification tendancieuse, jusqu’à la calomnie, attribuée, parfois par des responsables de partis politiques, à ces gens respectables ou aux citoyens non moins respectables qui leur apportent leur appui.
Il est honteux d’accuser ces derniers de traîtrise alors que l’accusation pourrait leur être plus logiquement retournée à leurs accusateurs étant donné les occasions que ces derniers, ces politiciens, ont eues sans rien apporter de bon au pays dans l’état de maladie où il est depuis une décennie !
Quand ils reprochent aujourd’hui à ce gouvernement de ne pas avoir de programme (ce qui est déjà discutable), qu’ils disent quels programmes ils ont eu en gouvernant et ce qu’ils en ont fait.
De grâce donc, à présent que nous avons l’occasion de (re)penser et de gérer la sortie de crise et le développement, soutenons ces intentions premières, accompagnons positivement leur démarche, essayons de leur fournir les meilleures conditions d’exercice des fonctions de gouvernance.
Plus tard, nous aurons, à temps, le temps d’évaluer pour une meilleure évolution.
 Quant à ce qui concerne le processus ayant conduit à la formation de ce gouvernement proposé, de mon humble avis, il est le seul à même de nous sortir d’une routine politicarde qui, toute fondée sur la logique et le pouvoir impérieux des partis, a tendance à nous engloutir dans un cercle vicieux étouffant.
De ce point de vue, quelles que soient nos divergences idéologiques avec le président de la République, nous gagnerions, pour l’intérêt général, à saluer sa démarche et à appuyer son initiative gouvernementale.
Mais au-delà de cette critique de la démarche, une critique par trop intéressée politiquement, pour la convoitise du pouvoir, il y a les jugements portés sur les personnes désignées, dans ce gouvernement proposé.
Sans doute conviendrait-il de partir d’un principe de base selon lequel toute personne est susceptible de dénigrement par une catégorie de gens et de louanges par une autre catégorie.
Nul n’est parfait et nul être humain n’est irréprochable. L’essentiel est de faire honnêtement ce qu’il faut.N’empêche que pour le cas de figure qui nous intéresse ici, l’écrasante majorité des noms proposés bénéficient d’un préjugé favorable en termes de propreté, d’honnêteté et d’efficacité.
Certes, je ne prétends pas personnellement tous les connaître, mais de par mon droit citoyen, il y en a sur lesquels je peux émettre un avis qu’on prendra comme on voudra.
D’ailleurs, me renseignant auprès de personnes fiables, j’ai appris que la plupart de ceux que je n’ai pas eu l’occasion de connaître de près bénéficient aussi de la faveur de plusieurs citoyens cherchant à rester objectifs dans leur perception des qualités des gens. Pensons surtout aux titulaires des ministères « régaliens », aux nouveaux responsables du grand pôle économique, et à d’autres moins ciblés par l’acharnement critique.
Pour les autres, ceux que j’ai eu à approcher épisodiquement et dans des cadres désintéressés, on ne saurait, à titre seulement indicatif, remettre en question la compétence, l’efficacité et la propreté de responsables déjà expérimentés tels : Mohamed Trabelsi, Habib Ammar, Olfa Ben Ouda et Fethi Sellaouti.
Rappelons que c’est avec ce dernier que l’Université Tunis El Manar est à des rangs très honorables des classements internationaux des universités du monde.
Sihem Ayadi, de son côté, connaît très bien les différents sports et son apport sera précieux notamment avec une révision conceptuelle du ministère de tutelle où on intègre l’employabilité.Un mot quand même pour ce qui a trait au ministère de la Culture : je crois franchement que c’est un coup de maître malgré les réserves que m’exprimeraient mes amis du secteur.
En effet, on a eu plein d’yeux ouverts sur les problèmes de la culture et l’on s’est souvent découvert dans une visibilité trop approximative, jusqu’à la cécité même, des problèmes du secteur et de leurs solutions. Il serait bon alors d’essayer les yeux du cœur, la lucidité d’une intelligence intérieure qui ne cèderait pas à l’hypocrisie complaisante et marchande.
Pour le jeune ministre Walid Zidi (D’une certaine façon, un émule de Taha Houssine ?), une nouvelle stratégie de pilotage est à mettre en place et surtout une nouvelle éthique dont seraient bannis l’injustice, la rancune et le népotisme.
Une stratégie conversationnelle, associant les acteurs les plus sincères du secteur pour asseoir ensemble une nouvelle stratégie du développement culturel démocratique. 
Nous aurons sûrement l’occasion de soulever d’autres questions liées à ce nouveau gouvernement et à ses membres, mais pour l’instant, soutenons-le de ce soutien critique toujours constructif, qu’il vienne de l’opposition ou non, un soutien soucieux de voir réussir même le concurrent politique, pourvu que cela serve la prospérité de la patrie et le bien-être de ses citoyens.

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Economica du jeudi 08 Octobre 2020.

Economica

Economica du jeudi 08 Octobre 2020.

Moody's confirme la note B2 de la Tunisie et lui confère une perspective négative

Economica du jeudi 08 Octobre 2020

Economica

Economica du jeudi 08 Octobre 2020

Déroulement du processus de la vérification fiscale

Business News du jeudi 08 Octobre 2020

Business News

Business News du jeudi 08 Octobre 2020

Le secteur de l'Artisanat souffre : La plupart des entreprises dans une situation critique

  Journal Info 12h00 du jeudi 08 Octobre 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du jeudi 08 Octobre 2020

Covid-19 : 30 nouveaux cas à Mahdia

  Journal Info 07h00 du jeudi 08 Octobre 2020

Journal Info

Journal Info 07h00 du jeudi 08 Octobre 2020

Covid-19 : Donald Trump révèle le traitement qui lui a été prescrit

Journal Info 12h00 du mercredi 07 Octobre 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du mercredi 07 Octobre 2020

Le Kef : Couvre-feu instauré dans deux délégations

voir tous les sondages

sondage

Le gouvernement Mechichi aura-t-il la confiance du Parlement ?

63%
10 votes
6%
1 vote
31%
5 votes
Nombre total de votes : 16 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg