facebbok

Youtube

Rss

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique10/05/2019 à 09:26

De la conscience citoyenne

De la conscience citoyenne

Par Mansour M’henni

Mounir rentrait d’une assez longue marche nocturne, histoire de se désobstruer les vaisseaux vieillis et fatigués et de les irriguer d’un sang d’activité à même de les revigorer quelque peu. Derrière la porte extérieure, il trouva la poubelle et un couffin rempli de bouteilles en plastique, vides de l’eau minérale qu’elles contenaient et qui venait d’être consommée. Le message était évident : « Videz les poubelles avant d’entrer ».

Il prit d’abord la poubelle en plastique, trop lourde quelque peu pour le poids qu’il était autorisé à porter, et s’en alla la vider dans un conteneur à proximité. Quant aux bouteilles vides, il n’avait qu’à les mettre devant la porte ou dans une cage vide aménagée dans un mur de clôture pour accueillir un compteur d’électricité, de gaz ou d’eau, mais n’en recevant aucun parce qu’il y avait une pénurie endémique de ces objets vitaux pour les foyers : deux ans déjà que certaines familles les avaient payés et ne peuvaient toujours pas en avoir ! Un des ramasseurs de ces bouteilles passerait alors les prendre parce que ces citoyens vivaient de cette collecte initiée et rémunérée par l’Etat, semble-t-il, on ne sait quand, dans la foulée de sa politique écologique.

Mounir s’arrêta un instant devant la cage vide, son couffin à la main. Il se rappela avoir souvent aperçu, à l’entrée de la cité, l’un de ces ramasseurs, alourdi par le poids des ans, amaigri par la précarité de ses conditions sociales, pointer sous la lumière publique, appuyé contre l’un des quatre conteneurs disposés là pour les grands immeubles de la façade de la cité. Mounir se dit qu’il devait aller porter là ses bouteilles, car ce n’était pas à cause de ces quatre ou cinq cents mètres de trop qu’il allait attraper un quelconque malheur. Il marcha droit vers l’entrée de la cité, les yeux ouverts sur un quelconque sachet en plastique qu’il trouverait sur son chemin, comme il y en avait partout, et dans lequel il viderait son couffin s’il ne trouvait personne à attendre ses bouteilles. Il tomba effectivement sur un assez grand sachet blanc qu’il se pressa de ramasser et continua son chemin droit vers les conteneurs.

Un quinquagénaire à la solide constitution physique était là en train de fouiller dans un conteneur où une voiture venait de vider sa poubelle. Mounir fut quelque peu déçu parce qu’il aurait souhaité retrouver ce septuagénaire affaibli qu’il avait remarqué une nuit et à qui il avait voulu rendre service en se pressant d’aller chercher le même couffin de bouteilles vides pour les lui remettre. En arrivant, le vieil homme n’était plus là et le quartier était vide de tout sauf de la voix d’un haut parleur dans les parages psalmodiant le Coran par cette nuit de Ramadan. Mounir en déduit que, désespérant peut-être d’une récolte peu probable à cette heure tardive, le bonhomme aurait choisi d’aller plutôt s’acquitter d’un devoir religieux. Cette nuit-là, Mounir avait mis toutes les bouteilles vides dans un sac noir en plastique et accrocha le sac au manche du conteneur, espérant que le vieil homme repasserait les prendre.

Cette nuit, le quinquagénaire inonda Mounir de vœux de santé et ses parents de la miséricorde divine et Mounir était d’autant plus heureux que cet homme ne le connût pas. Ainsi, son acte se dissoudrait dans l’anonymat de la conscience citoyenne, loin de tout exhibitionnisme de la charité et de toute piété hypocrite. Tant mieux s’il pouvait en recueillir une récompense post mortem, mais cela ne devrait pas être prioritaire. D’abord la solidarité citoyenne ici-bas ! Celle-là qui donne à chacun le sentiment d’être responsable du bien-être de tout le monde, avec pour seule motivation d’être dans la conscience et le sens du devoir citoyen accompli.

--- Tu crois que nous pourrons un jour être tous mus par une telle conscience ?

--- Je te promets de poser publiquement la question et de laisser chacun y répondre en son âme et conscience et agir en conséquence.

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Business News du lundi 29 Juin 2020

Business News

Business News du lundi 29 Juin 2020

Zaghouan : Baisse de la récolte de 50%

Journal Info 12h00 du lundi 29 Juin 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du lundi 29 Juin 2020

Conflits d'intérêt : L'INLUCC révèle les dépassements commis par Fakhfakh

   Journal Info 07h00 du lundi 29 Juin 2020

Journal Info

Journal Info 07h00 du lundi 29 Juin 2020

Aujourd'hui : Démarrage du concours d'admission aux collèges pilotes

Business News du mercredi 24 juin 2020

Business News

Business News du mercredi 24 juin 2020

Le taux de change des devises étrangères

Business News du lundi 22 juin 2020

Business News

Business News du lundi 22 juin 2020

La Manouba : La récolte céréalière estimée à 683 quintaux

Business News du samedi 20 juin 2020

Business News

Business News du samedi 20 juin 2020

Sousse : Rassemblement protestataire et fermeture totale du port maritime commercial

voir tous les sondages

sondage

Réouverture des frontières : Les mesures prises sont-elles rassurantes ?

0%
0 vote
100%
2 votes
Nombre total de votes : 2 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg