facebbok

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique05/10/2018 à 15:26

Du sens d’une Foire Nationale du Livre Tunisien

Du sens d’une Foire Nationale du Livre Tunisien

Par Mansour M’henni

Le ministère des Affaires Culturelles a décidé, cet été, d’initier une nouvelle manifestation culturelle consacrée au livre tunisien ; il l’a baptisée « Foire Nationale du Livre Tunisien » et organise sa première édition du 19 au 28 octobre 2018 à la Cité de la Culture de Tunis. 

D’emblée, la question peut se poser quant aux raisons et au(x) sens d’un tel événement, lesquels me paraissent être de l’ordre que je voudrais développer ci-après.

Sans doute importe-t-il de souligner d’abord que l’idée d’une manifestation spécifique au livre tunisien a longtemps circulé dans les milieux concernés, surtout ceux de l’édition, de la distribution et même de la librairie, avec pour objectif le soutien du secteur et sa promotion. Puis l’idée s’est concrétisée en termes de projet adopté par l’Union des Editeurs Tunisiens et souvent proposé à la concrétisation mais sans issue. Cette année 2018 a été la bonne grâce à un concours de circonstances et une conjoncture heureuse.

Il me semble y avoir d’abord, ces deux dernières années, une vraie politique culturelle générale dans laquelle le livre retrouve une part de son importance et de ses droits. Aussi, au terme de 2017, le ministre à charge du portefeuille dans le gouvernement d’union nationale, le Professeur Mohamed Zinelabidine, avait-il décrété l’année 2018 Année Nationale du Livre. Puis, le président du Gouvernement a décidé de doubler le budget consacré à l’appui du secteur du livre. Dans le même état d’esprit, la Cité de la Culture, inaugurée en mars 2018, ne pouvait pas reste en dehors de cet effort pour la promotion du livre et des activités y attenantes.

C’est dans cette dynamique que l’Union des Editeurs, en coordination avec la nouvelle Direction Générale du Livre, se sont entendues pour présenter de nouveau le projet au ministre de tutelle qui y a répondu favorablement, avec l’enthousiasme et l’ambition d’en faire un second événement phare, de périodicité annuelle, au service du livre tunisien, lui fixant l’intervalle temporel du quatrième trimestre de l’année civile , à côté de la Foire Internationale du Livre de Tunis qui est organisée au cours du premier semestre de l’année civile. Ce nouvel événement, sous tutelle du ministère et à sa charge, est à considérer également comme un événement de la Cité de la Culture, né dans la mouvance de son inauguration pour y élire domicile, ouvert à tous ceux qui, de près ou de loin, sont intéressés ou concernés par le livre tunisien, depuis les professionnels, notamment tous les éditeurs tunisiens, sans distinction d’appartenance, jusqu’au citoyen commun qui, à titres personnel, familial, institutionnel ou d’action civile, tient le livre pour un ami fidèle et un adjuvant propice à la culture et au développement de la personnalité.

Il importe de relever et de souligner, dans l’expression de l’état d’esprit de cette nouvelle manifestation et de son slogan, « Le Livre tunisien nous réunit », des mots comme « nationale », « tunisien », « nous réunit ». En effet, on y retrouverait ce besoin pressant où nous sommes, tous et tout Tunisiens que nous sommes, de fédérer nos actions et nos sentiments autour de l’intérêt général de la patrie et du devoir de la servir, d’encourager notre production nationale, et de vivre nos différences comme une chance et une opportunité plutôt que comme une raison de conflit et de divergence, sans renoncer à notre engagement dans la philosophie et la politique de l’interaction civilisationnelle et de la solidarité internationale.

Resterait à répondre à une autre question possible : Foire ou salon, dans la dénomination francophone ? A ce propos, je dirais ceci :

Même si par analogie, le salon tend à prendre le sens de « Grande exposition, généralement annuelle, où sont présentés les produits d'une branche particulière de l'industrie ou du commerce », il reste, dans son sens strict, lié à sa dimension réduite et à une stricte spécification de l’objet de conversation qui s’y tiendrait.

En cela, le salon se distinguerait de la foire, dans le sens où celle-ci est entendue comme « Exposition industrielle et commerciale, annuelle ou bi-annuelle, généralement couverte et répartie dans divers pavillons spécialisés offrant au public de nombreux produits… ». Ainsi, l’idée de commerce étant inhérente à la manifestation, pour encourager et soutenir les éditeurs et dynamiser le trafic livresque, c’est le mot foire qui serait alors plus approprié, surtout qu’il connote l’idée d’une ouverture plus large et plus populaire, contrairement au salon qui serait plus sélectif.

Il n’en est pas moins heureux  par ailleurs que cette édition inaugurale ait décidé d’organiser, chaque jour de la manifestation, un « salon du livre » où deux auteurs sont invités à présenter chacun le livre de l’autre et à soutenir un débat public.

La Foire Nationale du Livre Tunisien est incontestablement une nouvelle réalisation de valeur et de grand intérêt dans la dynamique intégrée du développement de notre pays, car c’est une manifestation culturelle à retombées économiques et sociales multiples. Elle a besoin de l’appui et de l’adhésion de tous pour réussir et pour évoluer. Elle est vouée au destin inéluctable de « nouvel espace de l’exercice démocratique ».

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Economica du mercredi 05 Août 2020

Economica

Economica du mercredi 05 Août 2020

Groupe chimique tunisien : La situation financière difficile empêche le paiement des salaires du mois d'août

Business News du mercredi 05 Août 2020

Business News

Business News du mercredi 05 Août 2020

Les prix de l'Or et du Pétrole en hausse

  Journal Info 12h00 du mercredi 05 Août 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du mercredi 05 Août 2020

Les accompagnateurs des voyageurs interdits d'accéder à l'aéroport de Tunis Carthage

  Journal Info 07h00 du mercredi 05 Août 2020

Journal Info

Journal Info 07h00 du mercredi 05 Août 2020

Explosions de Beyrouth : Le bilan des victimes s'alourdit, l'Etat d'urgence décrété

Economica du mardi 04 Août 2020

Economica

Economica du mardi 04 Août 2020

Groupe chimique tunisien : La situation financière difficile empêche le paiement des salaires du mois d'août

Business News du mardi 04 Août 2020

Business News

Business News du mardi 04 Août 2020

Bourse de Tunis : L'indice Tunindex termine stable

voir tous les sondages

sondage

Le Tunisien se conformera-t-il aux mesures nécessaires pour faire face à la deuxième vague du Covid-19 ?

38%
3 votes
63%
5 votes
0%
0 vote
Nombre total de votes : 8 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg