facebbok

Youtube

Rss

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique18/03/2020 à 10:17

Faire du fléau une chance pour l’avenir

Faire du fléau une chance pour l’avenir

Par Mansour M’henni

« Je dis seulement qu’il y a sur cette terre des fléaux et des victimes et qu’il faut, autant qu’il est possible, refuser d’être avec le fléau. » Voilà, pour notre méditation collective, une citation d’Albert Camus, l’auteur de La Peste, un roman bien à propos pour ces jours en cours !

En effet, nous avons beau croire que notre progrès nous a épargné les calamités des fléaux, nous n’en sommes pas moins, en Tunisie comme un peu partout dans le monde, face à une épidémie calamiteuse au nom désormais très familier, le coronavirus plus spécifiquement désigné le « COVID-19 ». Devant ce fait accompli, il nous revient tous de faire ce qu’il faut, chacun à son niveau, avec la conscience d’une citoyenneté « humaniste », dirais-je, pour éviter toute confusion avec des concepts politiquement surchargés comme la citoyenneté mondiale, la citoyenneté internationale et la citoyenneté universelle. Et surtout de partir de la conviction que l’humanisme « commence au coin de la rue », comme on a pu dire du racisme. Il commence par soi, pour faire son effet très loin, jusqu’au bout du monde même.

Ainsi, dans notre situation actuelle, la responsabilité est d’être contre le « fléau », contre la pandémie du COVID-19, en prenant soin de soi d’abord, dans une stratégie plus large de prévention et de protection de toutes les personnes humaines. On en parle à large échelle parce qu’on a déjà une idée de l’extrême expansion géographique de cette maladie contagieuse, à la faveur de tous les moyens de déplacement que le génie humain s’est créés, pour son confort. En moins de deux mois, le virus s’étant manifesté en chine a pu conquérir la majeure partie du globe.

Faire ce qu’il faut, c’est donc faire son devoir à l’égard de soi-même en tant qu’être humain digne de tous les soins et de tous ses autres droits autant qu’il est redevable de tous les devoirs qu’il lui incombe d’accomplir. Cela est d’autant plus important, essentiel même, qu’en veillant à sa santé, il contribue en même temps à protéger son entourage de la propagation du virus et de ses effets néfastes. Oui, prendre soin de soi est à présent une façon de prendre également soin d’autrui dans une sorte de responsabilité solidaire.

Des décisions ont été prises, peut-être jugées insuffisantes ou légèrement en retard, mais force est de s’en accommoder et d’essayer d’en tirer les meilleures conditions de la lutte collective contre le fléau. Qui pouvait prévoir à temps l’ampleur de la pandémie et anticiper suffisamment sur la vitesse de sa propagation ? A présent, nous n’avons qu’à nous adapter au rythme de la course que nous faisons contre elle et dans laquelle nous sommes condamnés à gagner, sans quoi nous ne mériterions pas notre humanité.

Faut-il trop focaliser aujourd’hui sur les divergences politiques et profiter du fléau pour essayer de marquer des points contre l’adversaire ? Ce serait manquer de responsabilité et faillir aux valeurs de patriotisme et d’humanisme – ce qui n’interdit pas de faire usage d’un esprit critique, participatif et constructif. Il est vrai que nos responsables, fraîchement débarqués et peu au fait de la gestion idoine de ce genre de situations, peuvent nous paraître en-deçà de nos attentes et de nos espoirs. Cependant, nous ne devons oublier qu’ils doivent leur statut à notre intelligence et à notre lucidité élective. Nous les avons votés, en votant pour eux ou contre eux, et ceux qui n’ont pas participé au scrutin ne sont pas moins responsables que les autres. A nous donc d’assumer nos résultats et de veiller à ne pas laisser la Tunisie souffrir de l’inexpérience de ses responsables ni de l’inconscience de ses citoyens.

D’un autre côté, les responsables aussi, toutes catégories et tous statuts confondus, ont le devoir de s’appliquer le plus possible à initier des stratégies concertées et raisonnées pour leur action contre le fléau et par-delà cela, leur politique de redressement de la situation du pays. Eux aussi doivent guérir des séquelles du passé et des antinomies anachroniques qui passent plus pour des enfantillages que pour une maturité les habilitant à la bonne gouvernance. Par ailleurs, ils gagneraient à ne pas trop se focaliser sur certaines parodies, voire des moqueries, médiatiques de certains de leurs concitoyens. Ils doivent faire ce qu’il faut et se dire que cela relève du défoulement citoyen en temps de malheur et de douleur.

Pour tout dire, le fléau est certes une épreuve difficile, mais l’intelligence peut en faire une occasion propice à l’édification d’un nouvel avenir et pourquoi pas d’un nouvel esprit de société où le respect et la solidarité font l’éthique de base et où la conversation et la coopération sont les des principes et les démarches appropriés pour conforter toujours davantage le besoin et la nécessité du vivre-ensemble.

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Politica du lundi 01 Juin 2020

Politica

Politica du lundi 01 Juin 2020

La situation de la communauté tunisienne à l'étranger : L'activiste Taoufik Hasnaoui et le journaliste Tarek Mami expliquent

Business News du lundi 01 Juin 2020

Business News

Business News du lundi 01 Juin 2020

Le volume global du refinancement en baisse de 38% à la date du 29 mai 2020

Journal Info 12h00 du lundi 01 Juin 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du lundi 01 Juin 2020

Covid-19 : Sept nouvelles contaminations parmi les rapatriés

Journal Info 07h00 du lundi 01 Juin 2020

Journal Info

Journal Info 07h00 du lundi 01 Juin 2020

Aujourd'hui : Coup d'envoi du dépistage du Covid-19 pour les étudiants et les universitaires

Politica du mercredi 27 mai 2020

Politica

Politica du mercredi 27 mai 2020

Covid-19 : Des Tunisiens bloqués au Koweït lancent un appel de détresse

Business News du mercredi 27 mai 2020

Business News

Business News du mercredi 27 mai 2020

Le taux de change du jour

voir tous les sondages

sondage

    Covid-19 : Pensez-vous que le confinement total contribuera à éradiquer le virus ?

63%
54 votes
35%
30 votes
2%
2 votes
Nombre total de votes : 86 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg