facebbok

Google +

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique07/05/2015 à 13:14

Le nécessaire compromis social …!

Le nécessaire compromis social …!

Pr. Khalifa Chater

L'idéaltype libertaire, grand acquis de la révolution, est désormais l'objet d'une grave dérive. La fièvre revendicative a provoqué un blocage de l'appareil de production.  

Le calendrier hebdomadaire des grèves est saturé. Il s'accompagne des sit in, dans les différentes régions, paralysant les entreprises et bloquant l'investissement interne et externe. Le gouvernement affiche une certaine impuissance. Il ne peut, dans ces conditions, assurer la relance de l'économie et répondre aux attentes sociales.

La fermeture de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) illustre la gravité de la situation.  La section régionale de Tunis des mines du Nord relevant de l’UGTT avait annoncé, le 5 mai courant, la suspension de toutes les opérations financières de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), pour préserver la continuité de l’entreprise et ses réserves financières. Prenons la juste mesure des effets directs et indirects extrêmement graves de  cette situation sur l’économie nationale. Ils ont été rappelés par  la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie « CONECT», qui exprima son inquiétude : Le nombre d’emplois directs créés par la CPG dépasse les  4.900 alors que les emplois indirects s’élèvent à plus de 2.500. La  CPG  contribue à  plus de 3% du PIB national et de 10% du volume des exportations du secteur des phosphates. Son  potentiel de production de phosphate dépasse les 8 millions de tonnes (communiqué de CONECT, 6 mai 2015). Confirmant ce diagnostic, le  ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines Zakaria Hamed, a déclaré, en marge de la signature d'un accord relatif à la responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE) organisée mercredi 6 mai 2015, que l'affaire a pris un «tournant dangereux». Il a fait remarquer que la CPG n'a pu réaliser que 30% des objectifs fixés au plan de la production au cours du premier trimestre de 2015.
Certaines revendications sociales sont justifiées. Mais le contexte doit être pris en considération pour élaborer les timings des requêtes. Ne doit pas revenir aux structures du dialogue national, pour assurer la remise en marche de l'appareil productif. Il faudrait accompagner le consensus politique par un compromis social et mettre à l'ordre du jour la relégitimation de l'Etat. Une détermination politique doit assurer le contexte adéquat des réformes. Ce qui implique l'arrêt des surenchères des structures politiques et sociales.

Fait d'évidence, le processus libertaire s'est hélas accompagné par un laisser faire général, que la désillusion ne peut justifier. Il faut refaire valoir la valeur travail et la confirmer par la discipline, l'esprit d'initiative et la volonté. La réussite politique de la révolution tunisienne doit être confirmée par une relance économique, une qualité de vie, à l'appui d'un bien être social. Ultime exigence, la dynamisation de l'action de l'Etat, des institutions et des citoyens. Comment faire, pour gagner cette gageure ?

Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Politica du jeudi 18 Octobre 2018

Politica

Politica du jeudi 18 Octobre 2018

Ridha Belhaj, invité de politica

Journal Info 12h00 du jeudi 18 octobre 2018

Journal Info

Journal Info 12h00 du jeudi 18 octobre 2018

Intempéries : Le point sur la situation

Business News du mercredi 17 Octobre 2018

Business News

Business News du mercredi 17 Octobre 2018

Communiqué routier : Suspension de la circulation entre Siliana et El Fahs

Revue de presse du jeudi 18 Octobre 2018

Revue de presse

Revue de presse du jeudi 18 Octobre 2018

Un nouveau Nidaa à trois têtes

Journal Info 07h00 du jeudi 18 octobre 2018

Journal Info

Journal Info 07h00 du jeudi 18 octobre 2018

Intempéries : Suspension des cours dans plusieurs établissements éducatifs

  Politica du mercredi 17 Octobre 2018

Politica

Politica du mercredi 17 Octobre 2018

وزير التجارة السيد عمر الباهي ضيف بوليتيكا

voir tous les sondages

sondage

Les défaillances des infrastructures encore mises à nues par les pluies : Pensez-vous qu'il est temps d'ouvrir une enquête ?

100%
8 votes
0%
0 vote
0%
0 vote
Nombre total de votes : 8 Retour Voter Voir le résultat

CARICATURE DU JOUR

Voir toutes les caricatures

horoscope.jpg