facebbok

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique18/07/2015 à 09:51

Mohsen Marzouk, pourquoi pas ?

Mohsen Marzouk, pourquoi pas ?

Par Mansour M’henni


La première interrogation que susciterait cette chronique serait du genre : Pourquoi écrire sur Mohsen Marzouk et pour quoi ? La moitié de la réponse est déjà dans le titre : Pourquoi pas ! La seconde moitié serait : Pour rien d’autre que le souci de comprendre.

Il importe peut-être aussi de souligner que je ne connais pas directement Mohsen Marzouk, mais il est devenu, petit à petit, un vrai phénomène politique au point de mobiliser bien d’autres plumes et d’autres claviers que les miens. C’est ainsi que tantôt il est, pour certains, le manipulateur de Béji Caïd Essebsi, tantôt il est son poulain et peut-être déjà un successeur tacitement désigné. Je dois dire qu’à chaque fois, j’apprécie la réponse de l’un et de l’autre à ce propos. Pour Marzouk, BCE est une école même si celle-ci paraît une annexe de celle de Bourguiba, ce qui est à son honneur. Pour BCE, dans l’implicite de son discours, « Marzouk est un animal politique qui me ressemble, autant que je ressemble à Bourguiba », le rapprochement physique mis à part. Tout cela se résumerait d’ailleurs dans une phrase soulignée comme un argument suffisant : « Voyez la dynamique qu’il a créée dans Nidaa Tounès ! ».
De fait, donc, il est naturel qu’une personne qui se revendique de l’action politique et qui commence à avoir de la visibilité devienne la cible des commentateurs qui pour la critiquer jusqu’au dénigrement, qui pour la soutenir jusqu’à l’adoration. Entre les deux et aussi objectivement que possible, pour rester dans le constructif, on peut en parler pour évaluer son parcours et explorer son potentiel d’engagement effectif au profit de la cause commune, celle de la patrie tunisienne et de sa société.
D’abord, précisons que tout reproche centré sur l’ambition personnelle est à nuancer car celle-ci est une condition de l’engagement. Personne ne s’engage politiquement sans une ambition personne, mais chacun la conçoit à sa manière et la met où il veut. L’intelligence, c’est de chercher à faire converger l’ambition personnelle avec l’intérêt commun. Ainsi est une vraie et grande personnalité politique, les exemples sont nombreux dans l’Histoire et dans le monde, chez nous Habib Bourguiba est un exemple éloquent et il n’est ni le seul ni des moindres.
Revenons à Mohsen Marzouk, dont le cas est évoqué ici à titre indicatif pour valoir à propos de tout Tunisien ou toute Tunisienne se trouvant dans la même situation, avec une cause et un plan de carrière analogues. Voilà bien un homme du peuple qui s’est fait lui-même sa propre image et sa propre dimension, concrétisant le constat déjà reconnu, sauf par les ingrats, que la Tunisie indépendante a favorisé la promotion sociale et que le plus gros de ses cadres est issu des classes moyennes et des couches modestes de la société. Le pays a offert l’éducation comme ascenseur social et l’individu y a mis l’effort et l’intelligence nécessaires.Pour le cas spécifique de Mohsen Marzouk, on ne peut pas ne pas lui reconnaître une présence politique et sociale éloquente et cohérente, ce qui laisse supposer qu’il n’est pas parachuté dans l’action politique juste par un concours de circonstances, à la manière des nombreuses figures que nous avons vues défiler devant nous comme une parodie de société démocratique et une farce de banalisation de la responsabilité politique.
Marzouk a une forte personnalité et un style propre, dans la conversation, qui montre une souplesse ne cédant pas au laxisme et une rigueur ne relèvant pas du dogmatisme. A l’aboutissement d’un tel mode de penser, une vision de l’avenir du pays tournée vers l’union nationale, vers la solidarité citoyenne, vers la société humaniste où nul n’est à exclure tant qu’il a les moyens et la volonté de servir la patrie. Rien en effet n’autorise quiconque à exclure un citoyen de son droit à la participation pour des raisons confessionnelles, politiques, régionales, sexistes ou générationnelles. Car toute tendance à exclure, à l’un de ces titres, ne peut générer que d’autres tendances d’exclusion à rebours. Et c’est alors le cercle vicieux de la violence, qui n’est pas étranger à l’enfer du terrorisme.
Il me revient, à la fin de ce propos, de rappeler que je ne connais pas la personne dont je parle, de souligner aussi que je ne suis ni dans Nidaa Tounès ni dans aucun autre parti. Cependant, le retour en force de certains discours, qui sont presque agressifs à l’égard d’un jeune qui me semble avoir toutes les qualités d’un bon leader politique, me pousse à me demander s’il n’est pas plus heureux pour notre société d’encourager de telles énergies en les accompagnant d’un discours sereinement critique ou d’une proposition intelligente et enrichissante, quand il faut ou quand cela se présente. N’est-ce pas ainsi que l’on contribuera à la formation d’un capital de personnalités politiques à même de faire notre fierté, même quand nous ne pensons pas comme eux ? Cela ne nous change-t-il pas d’une médiocrité politique caractérisée que nous avons vécue, pour un temps, dont nous trainons encore les effets et dont nous cherchons à nous dégager ?
C’est pourquoi, à la question « Pourquoi Mohsen Marzouk ? », il conviendrait de répondre, non seulement « Pourquoi pas ! », mais peut-être « Vivement Mohsen Marzouk et ses semblables ! ».






NDLR : Cet article d'opinion libre est publié sous la responsabilité de son auteur et n'engage pas la rédaction de Jawhara FM.

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Economica du jeudi 15 Février 2021

Economica

Economica du jeudi 15 Février 2021

L'artisanat tunisien : La plupart des sociétés se trouvent dans une situation critique, 40% ont déjà déposé la clé sous la porte

Business News du lundi 15 Février 2021

Business News

Business News du lundi 15 Février 2021

Les préparatifs du ministère du Commerce pour le mois de Ramadan

Business News du lundi 18 Janvier 2021

Business News

Business News du lundi 18 Janvier 2021

Le taux de change du jour

Journal Info 07h00 du lundi 18 Janvier 2021

Journal Info

Journal Info 07h00 du lundi 18 Janvier 2021

Protestations nocturnes : 50 éléments arrêtés dont un enfant

  Economica du lundi 18 Janvier 2021

Economica

Economica du lundi 18 Janvier 2021

Les répercussions du Confinement total et ciblé sur l'économie tunisienne

Economica du mardi 12 Janvier 2021

Economica

Economica du mardi 12 Janvier 2021

Appréciation du Dinar tunisien par rapport au dollar

voir tous les sondages

sondage

Pensez-vous que la situation épidémiologique va s'améliorer ?

50%
65 votes
22%
29 votes
27%
35 votes
Nombre total de votes : 129 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg