facebbok

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Chronique

Chronique18/06/2018 à 09:46

Ronaldo 3 – Espagne Troie (sic !)

Ronaldo 3 – Espagne Troie (sic !)

Par Mansour M’henni

« La coupe du monde de football vient à temps pour nous décrasser les esprits et nous changer les idées par trop altérées par une cacophonie politique oiseuse et rébarbative menée par une horde d’orateurs juste bons à tracasser ! ».

Ainsi me dit un ami qui m’a souvent donné des preuves de bonne citoyenneté et de socialité constructive, et ses propos m’incitèrent à m’intéresser de nouveau à cette échéance sportive dont je croyais avoir perdu l’intérêt passionné et assidu.

Il faut reconnaître que des matches des quatre premiers jours (du 14 au 17), un seul me paraît avoir atteint un niveau de compétition et une qualité de jeu à même de rappeler les bons vieux temps du sport-roi, c’est le match Portugal-Espagne. En attendant un meilleur sort lundi 18 pour la Tunisie, force est de reconnaître que les pays arabes n’ont pas eu de chance le jour de l’Aïd. En effet, après la cérémonie d’ouverture, la veille de l’Aïd, l’Arabie saoudite est battue par la Russie sur un score sans appel, 5-0. Le lendemain, le jour même de l’Aïd, la colère des responsables saoudiens s’abat sur « certains joueurs » (lesquels ?), menacés de sanctions sévères. Entretemps, les réseaux sociaux n’ont pas manqué d’ironiser sur le quintuplé. Puis, le jour même de fête, la guigne continue dans la confrérie arabe puisque l’Egypte et le Maroc sont respectivement battus par l’Argentine et par l’Iran sur le même score 0-1.

Mais, je le disais, le duel ibérique, un derby dans le langage sportif, a donné un autre son de cloche et même les autres petits sommets attendus, en l’occurrence Allemagne-Mexique (0-1) et Brésil-Suisse (1-1), sont restés en-deçà de tout espoir, malgré une équipe mexicaine assez sympathique et un très beau but brésilien.

Je reste donc fixé sur le derby Portugal-Espagne et je choisis de le mettre sous le label « Ronaldo 3 – Espagne Troie (sic !) ». Les vieux comme moi ont sans doute saisi la référence, en l’occurrence le fameux titre utilisé par le journal L’Equipe en avril 1963 pour commenter le match amical France-Brésil : « Pelé 3 – France 2 ». C’est un titre qui aurait autant valu, sinon mieux, en 1958 quand en demi-finale de la coupe du monde, un triplé du même Pelé, alors âgé de 17 ans seulement, permit à son équipe de passer en finale avec le score de 5 à 2, et de remporter la coupe pour la première fois de son histoire sur le même score de 5 à 2 (et un doublé de Pelé) contre la Suède, pays d’accueil du tournoi.

Pelé a donc marqué son triplé en coupe du monde à 17 ans et quelques mois, s’ouvrant la voie d’une grande carrière qui en a fait le meilleur joueur du XX° siècle. Cristiano Ronaldo, quant à lui, a marqué son triplé du mondial à l’âge de plus de 33 ans (33 et 4 mois) et je ne sais s’il finira en super star du tournoi, surtout que Neymar n’a pas brillé au premier match de dimanche et que Messi a encore donné la preuve, samedi face à l’Islande, qu’il n’est pas aussi bon en équipe nationale qu’en joueur dans une équipe professionnelle, le Barça par exemple.

Tout cela semble signifier que le football a beau être un sport collectif, tirant sa beauté spectaculaire de cette caractéristique, cela n’empêche pas un grand joueur d’y offrir une autre beauté, autrement spectaculaire et aussi efficace sinon plus. C’est ce qui fait dire à certains commentateurs qu’un grand joueur peut faire le match et décider du résultat. On parle alors d’un génie du football.

Combien y en a-t-il dans ces temps qui courent ? Malgré toutes les consécrations de parade et de publicité ? Je ne saurais répondre, tellement, chez nous surtout, mais ailleurs aussi, on nous a ôté le goût du football ! Nous y reprenons parfois un timide intérêt, juste pour l’équipe nationale, par patriotisme.

Je dois évidemment m’expliquer aussi de la graphie « Troie » pour les trois buts de l’Espagne : il me semble que cette équipe a vraiment raté de peu une victoire qui aurait donné un autre sens à l’exclusion de son entraîneur Julen Lopetegui, par la fédération espagnole de football, ou par son président Luis Rubiales, parce que le premier avait conclu un contrat avec le Real Madrid sans le consulter. Gagner ce match après avoir deux fois remonté le retard d’un but aurait donné beaucoup de fierté au président de la fédération espagnole ; mais Ronaldo était là et il a fait le reste, donnant de nouvelles ailes à son pays. Maintenant, la suite du parcours de l’Espagne dans ce mondial restera difficilement sans rapport avec le remplacement de l’entraîneur. De quoi se demander si la guerre de Troie va avoir lieu et au profit de qui. Considérations éthiques, lobbying médiatique ou opportunisme politique ? Allons savoir, dans le flou caractérisé de l’actuelle histoire !  

En définitive, pour revenir aux propos m’ayant inspiré cet article, il y aurait de quoi se demander si on ne nous a pas ôté le goût de tout, même celui de goûter à quelque chose !?

Voyons donc ! Assez d’idées noires… Allons respirer un autre match de football dans ce nouveau mondial et surtout allons applaudir l’équipe de Tunisie !  

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Economica du mercredi 05 Août 2020

Economica

Economica du mercredi 05 Août 2020

Groupe chimique tunisien : La situation financière difficile empêche le paiement des salaires du mois d'août

Business News du mercredi 05 Août 2020

Business News

Business News du mercredi 05 Août 2020

Les prix de l'Or et du Pétrole en hausse

  Journal Info 12h00 du mercredi 05 Août 2020

Journal Info

Journal Info 12h00 du mercredi 05 Août 2020

Les accompagnateurs des voyageurs interdits d'accéder à l'aéroport de Tunis Carthage

  Journal Info 07h00 du mercredi 05 Août 2020

Journal Info

Journal Info 07h00 du mercredi 05 Août 2020

Explosions de Beyrouth : Le bilan des victimes s'alourdit, l'Etat d'urgence décrété

Economica du mardi 04 Août 2020

Economica

Economica du mardi 04 Août 2020

Groupe chimique tunisien : La situation financière difficile empêche le paiement des salaires du mois d'août

Business News du mardi 04 Août 2020

Business News

Business News du mardi 04 Août 2020

Bourse de Tunis : L'indice Tunindex termine stable

voir tous les sondages

sondage

Le Tunisien se conformera-t-il aux mesures nécessaires pour faire face à la deuxième vague du Covid-19 ?

43%
3 votes
57%
4 votes
0%
0 vote
Nombre total de votes : 7 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg