facebbok

Youtube

Rss

Web Radios

Français|

Accueil >Actualité >Hi-tech et sciences

Hi-tech et sciences10/09/2014 à 21:48

Forum "ICT 4 ALL", du 22 au 25 septembre : le programme

Forum

Comme chaque année, le Forum des technologies de l'information et de la communication pour tous "ICT 4 ALL" se déroulera à Yasmine Hammamet du 22 au 25 septembre prochain.
Avec la participation de la France en tant qu'invitée d'honneur, la 8ème édition ICT 4 ALL se tiendra sous le signe de "vers de nouvelles opportunités numériques".

La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'Afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de la manifestation internationale annuelle ICT4ALL2014 du 22 au 25 Septembre 2014 à yasmine- Hammamet en partenariat avec l'UIT, la CNUCED, l'UNESCO, L'UNION AFRICAINE, LA Banque Africaine de Developpement (BAD), la CEA-UN, l'ESCWA, la Ligue des Etats Arabes et  AICTO.L'événement ICT4ALL 2014 aura le format :


* Evènements parallèles:  22-23 septembre 2014* Espace B2B: 22-25 septembre 2014* Forum:    24-25 septembre 2014* Exposition,: 24 – 25 septembre 2014
Véritable catalyseur de la réduction de la fracture numérique dans ses dimensions géographique, économique et sociale et outil participatif d'évaluation des progrès accomplis dans le cadre des objectifs fixés en 2005 par l’Agenda de Tunis lors de la deuxième phase du Sommet Mondial sur la Société de l’information (SMSI), le forum ICT4ALL est l’un des plus importants rassemblements annuels de la communauté des TIC au service du développement.



L'édition précédente a réuni plus de 1400 participants de 21 pays dont 11 délégations gouvernementales, 12 organisations régionales et internationales ainsi que les représentants de la société civile, du secteur privé, des instituts de recherche et des établissements d’enseignement supérieur.
Malgré l'avancement de la technologie pour contribuer au changement social et à l'amélioration des résultats en matière de développement à travers l'Afrique, cela n’a pas masqué les disparités régionales dans l'accès aux technologies de l'Information et de la Communication (TIC).


L'accessibilité et l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) continuent de croître. Toutefois, des préoccupations subsistent quant à une nouvelle fracture numérique qui se fait jour entre les pays qui ont des capacités élevées en matière de haut débit et d'utilisation d'internetet les PED et PMA, ou les investissements dans les réseaux à haut débit et l'adoption de l'internet sont moins développés. Cette nouvelle fracture pose un défi majeur.

La fracture numérique haut débit dans le monde ne cesse d'augmenter et l'Afrique et les pays arabes restent les plus touchés par ce fossé numériqueLa Tunisie reconnaît l'importance des services du haut débit pour les consommateurs et les entreprises, indépendamment de leur emplacement. 

Les investissements dans les infrastructures devraient comprendre des initiatives nationales et régionales d'interconnexion, tels que les points d'échange Internet et la connectivité rurale. Les projets de PPP sont essentiels pour mettre en œuvre avec succès des projets de haut débit universel, et d'améliorer ainsi l'accès pour les régions non desservies et mal desservies. À cette fin, de plus grands efforts devraient être fournis pour développer un environnement politique et réglementaire d’investissement, y compris l'harmonisation entre les régions et les sous-régions.

Les PED en général et ceux de l'Afrique en particulier, se voient limiter leur rôle au simple consommateur de l'information, sur le net. Leur délivrance, reste tributaire de leur passage de la société de l'information vers la société du savoir, dans laquelle les utilisateurs des TIC en Afrique et dans la région arabe passent du statut de consommateur à celui de producteurs de nouvelles connaissances et devenir ainsi les développeurs et les initiateurs du savoir.

Les TIC doivent permettre à une population beaucoup plus nombreuse que jamais, de participer à l'élargissement de la base du savoir humain dans toutes les sphères de l'activité humaine, ainsi qu'au partage des connaissances et de contribuer à leur développement et à leur application à l'enseignement, à la santé, et à la science.

Les TIC présentent un énorme potentiel pour élargir l'accès à un enseignement de qualité, pour favoriser l'alphabétisation et l'éducation primaire universelle, et pour faciliter le processus même d'acquisition ouvrant ainsi la voie à la mise en place d'une société de l'information et d'une économie de savoir vraiment solidaires et privilégiant le développement, dans le respect de la diversité culturelle et linguistique.L’édition 2014 du forum ICT4All, consacrée aux nouvelles opportunités numériques en Afrique, vient compléter les thématiques traitées lors des sessions précédentes:
       
L'événement  ICT4ALL 2014 s’articule autour de quatre volets :

• Le Forum cœur battant de l’évènement, permet aux délégués et participants de prendre part aux débats sur les thèmes majeurs de ICT4ALL 2014 dans le cadre de panels animés par des personnalités internationales et des experts de renommé mondiale.• Les évènements parallèles, organisés autour du forum par les organisations partenaires, rassemblent les manifestations, workshops, colloques, séminaires et tables rondes, qui  couvrent une large gamme de thématiques liées aux thèmes du forum en les complétant. 

• Le salon d’exposition permet aux entreprises aussi bien nationales qu’internationales de partager leurs initiatives et leur savoir-faire. c'est une opportunité pour lancer ou promouvoir un nouveau service ou produit.L’Espace B2B  est un espace de rencontres privilégiées et ciblées, pour les chefs d'entreprises,  les décideurs, les membres des délégations pour échanger et établir des contacts professionnels.

Le forum aborde trois thématiques majeures : 

Thème 1 : Economie Numérique : état des lieux et perspectives dans les pays en développement

• Création de contenus numériques locaux

• Réalité, perspectives et opportunités du e-commerce et du m-commerce L’économie numérique, aujourd’hui au cœur de la croissance et de la compétitivité mondiale et représentant près de 30% de la croissance mondiale, englobe l’ensemble des nouveaux services à valeur ajoutée reposant sur l’internet fixe ou mobile.

L’Afrique, bien que restée largement à l’écart de ces bouleversements, connait une éclosion rapide  d’initiatives locales dans des domaines aussi variés que la santé (télémédecine), l’éducation (e-learning), l’énergie et l’environnement, la culture (contenus numériques), le commerce (e-commerce, et m-commerce), les médias et les loisirs (site web, blogs, tweet, etc.), les administrations et le secteur public (e-administration, open data).

C'est une opportunité de dépasser par les nouveaux services numériques, les multiples déficits d’infrastructures qui pèsent sur la croissance africaine (infrastructures de transport, sanitaire, bancaire, éducation nationale, etc.), Le développement de l'économie numérique doit s’appuyer sur des cyber-stratégies nationales harmonisées au niveau continental.

Thème 2 : E-Gouvernement,  catalyseur du Gouvernement moderne (ouvert, interactif et orienté citoyen)

Un « gouvernement ouvert » vise à rendre l’administration plus accessible aux citoyens en favorisant la transparence et la diffusion de l’information pour favoriser une meilleure participation citoyenne dans des processus décisionnels plus inclusifs. 

L’e-gouvernement, reposant sur les nouvelles technologies de l’information, est non seulement un facteur privilégié d’approfondissement du processus démocratique mais également un outil puissant au service de l’efficacité de l’Etat et des collectivités territoriales en rapprochant administration et administré.Doté d’une stratégie coordonnée, l’e-gouvernement permet de consolider les bases des écosystèmes d’innovation locaux et permet de renforcer les capacités de toutes les parties prenantes économiques et sociales.

Thème 3 : Préparer l’après 2015ICT4ALL 2014 est aussi une plateforme de réflexion et d’élaboration d’initiatives concertées qui seront soumises à la conférence Générale de l’ONU en 2015.

Ainsi une réflexion sera menée pour envisager la continuation du travail sur la réduction de la fracture numérique après 2015.De la société de l’information à la société du savoirLes pays en développement en général et ceux de l'Afrique en particulier doivent non seulement planifier la transition vers la société de l’information mais aussi préparer l’avènement de la société du savoir. 

Passer du statut d’usagers des nouvelles technologies et consommateurs de contenu numérique à celui d’acteurs de la société numérique et producteurs de nouveaux savoirs c'est le défi que doivent relever collectivement toutes les composantes des pays arabes et africains.le développement de l'économie numérique devra s’appuyer sur le développement et la démocratisation de l’Internet haut débit, la réduction drastique de la fracture numérique, mais aussi la production de contenus numériques. 

Tout cela devra être soutenu par une formation professionnelle en adéquation avec les nouveaux besoins des entreprises et administrations mais aussi prenant en compte les préoccupations des multinationales du Nord pour booster une délocalisation de leurs activités de production au sud.

Le haut débit, nouvelle fracture numérique, nouvelle opportunité numériqueCette nouvelle fracture numérique pose un défi majeur qui ne sera relevé que par une mobilisation internationale des acteurs des technologies de l’information.

Les progrès dans l’établissement du haut-débit universel en Afrique sont tributaires d’initiatives panafricaines, régionales et nationales d'interconnexion intercontinentales, de boucles sous régionales, de points d'échange Internet et de plan de connectivité rurale. La Tunisie apportera sa contribution à l’instauration d’un environnement politique et réglementaire favorable à l’investissement, y compris l'harmonisation entre les régions et les sous-régions et le développement de partenariats public-privés (PPP).

La coopération Internationale : L'ICT4ALL 2014 a une connotation particulière

La transition démocratique pacifique que vit la Tunisie constitue aujourd'hui un atout majeur pour que les investisseurs internationaux reprennent la route de Carthage, avec une ère de dialogue, d'entente, et de conciliation, qui voit se renouveler la confiance en la Tunisie, plateforme d'une coopération triangulaire entre le monde- la Tunisie et l'Afrique. L'expérience Tunisienne est l'occasion de pratiquer une nouvelle donne dans les relations internationales. La Tunisie peut aider pour la paix dans le bassin méditerranéen et en Afrique, et elle  ne saurait le faire qu'avec la coopération active de ses partenaires européens en particulier la France.
prog_ict4all_608.jpg

Economique Jawhara FM

jmc
Voir tous les PODCASTS

PODCASTS

Economica du jeudi 15 Février 2021

Economica

Economica du jeudi 15 Février 2021

L'artisanat tunisien : La plupart des sociétés se trouvent dans une situation critique, 40% ont déjà déposé la clé sous la porte

Business News du lundi 15 Février 2021

Business News

Business News du lundi 15 Février 2021

Les préparatifs du ministère du Commerce pour le mois de Ramadan

Business News du lundi 18 Janvier 2021

Business News

Business News du lundi 18 Janvier 2021

Le taux de change du jour

Journal Info 07h00 du lundi 18 Janvier 2021

Journal Info

Journal Info 07h00 du lundi 18 Janvier 2021

Protestations nocturnes : 50 éléments arrêtés dont un enfant

  Economica du lundi 18 Janvier 2021

Economica

Economica du lundi 18 Janvier 2021

Les répercussions du Confinement total et ciblé sur l'économie tunisienne

Economica du mardi 12 Janvier 2021

Economica

Economica du mardi 12 Janvier 2021

Appréciation du Dinar tunisien par rapport au dollar

voir tous les sondages

sondage

Pensez-vous que la situation épidémiologique va s'améliorer ?

46%
107 votes
22%
51 votes
32%
75 votes
Nombre total de votes : 233 Retour Voter Voir le résultat
horoscope.jpg